Mots pigés (exercices d'écriture)

Mots pigés: Tu danses

22 mars 2018

Tu entres. « Peux-tu me faire un canari? » Je t’apporte une bière. Tu parles, je ne t’écoute pas. Je te fixe. Je saisis ta tête en mon poing et la froisse comme une vulgaire boule de papier. Une note sans importance perdue au fond d’un sac à main trop grand. Lentement mais pas tendrement. Je l’envoie valser par la fenêtre, ta tête. Mon imagination, évidemment.

– Elle m’a laissé.
– Je suis désolée.
– Je suis détruit.
Va chi Je suis désolée.
– Veux-tu danser?
– OK.

Tu envoies promener la table à café, et on danse. Le tapis à longs poils blancs sous nos pieds nus. Pas de musique. Le chat observe. Chaque fois que tu ne veux pas parler tu proposes de danser. Je ne refuse jamais une danse.

Sans musique, toujours.

C’est long c’est une éternité.

Ma tête retombe amoureuse sur ton épaule pour la centième fois.

Tu pleures. Dans mon cou. Tu exagères. Je nous déteste.

Tu me serres. Tu me serres tellement que ta peine traverse ma propre poitrine. Je la sens, la lourdeur de l’autre. Je sens le vide qu’elle a laissé juste là, dans ton abdomen à toi. C’est avec elle que je danse. Ou que je ne danse plus. Ma mâchoire se crispe. Vais-je vomir ou imploser? Une envie de t’étouffer pour ne plus t’entendre penser. Une envie de t’enfermer dans un endroit exigu avec un bout de moi qui bat encore.

– Elle est au courant?
– Non. Ça sert à rien. C’était rien.
Va chi Je comprends.

Et tu danses.

Et tu danses. Tu m’épuises.

Tu danses avec pas de beat
Sur pas de beat
Tu danses les yeux fermés
Ça t’empêche de voir le train
      qui nous fonce dessus
Tu danses pour oublier que t’as la chienne
      du vide devant
Tu danses
Des fois tu pleures
Des fois tu souris
C’est grinçant
Des fois tu fais les deux en même temps
Es-tu là, encore? Peux-tu m’entendre?
J’ai relâché ton étreinte
      pour te regarder balancer de gauche à droite ton malheur
Du crémage
Tu retrouves une respiration
Inspire le beau expire le laid mais c’est laid partout on dirait
Expression du cœur par le mouvement (du corps)
Cambré          Absurde image
Je défais le lit          M’étends
Fixe le luminaire éteint
Et tu danses en fucking silence

J’espère que demain tu ne seras plus là.

Barre la porte en sortant.

Vous devriez aimer

Aucun commentaire

Laissez un commentaire